22 juin 2020

Le déconfinement des arts et de la culture : un besoin vital malgré les risques.

Photo by Nick Bolton on Unsplash

 Par Alexandre P. Bédard, post-doctorant et chargé de cours; Caroline Coulombe, professeure et Karine Debergue, doctorante*

 

Montréal, 22 juin 2020

Après la pluie, le beau temps. Et avec le beau temps, vient le déconfinement. Du moins, c’est ce que la tendance mondiale nous propose[1]. Parmi les déconfinés, les industries culturelles, vecteurs de développement, le sont petit à petit, par phase, comme tout le reste[2]. Notre équipe de recherche qui travaille sur l’art et la culture comme moyen de reconstruction émergent en contexte postcrise[3], s’est intéressé au déconfinement culturel ici et ailleurs.

Au Québec, le déconfinement culturel en est à sa troisième phase. Les seules manifestations culturelles non permises demeurent les Festivals, puisque les rassemblements intérieurs ou extérieurs sont limités à 50 personnes pour le moment[4]. Le Québec suit de près le déconfinement culturel mondial qui s’échelonne depuis mai, pour certains pays et se poursuivra jusqu’à l’automne pour d’autres. Il faut toutefois noter que ce n’est pas parce qu’un secteur est déconfiné que les acteurs de celui-ci choisiront nécessairement d’ouvrir leurs portes. Dans le secteur des arts vivants par exemple, bon nombre de producteurs et de diffuseurs préfèrent attendre l’automne avant de recommencer leurs prestations, comme nous l’expliquerons plus loin.

 

Les appuis de notre recherche

Notre recherche s’appuie sur la définition de « culture » de Rocher[5] (1992) qui la définit comme « un ensemble lié de manière de penser, de sentir et d’agir plus ou moins formalisées qui, étant apprises et partagées par une pluralité de personne, servent, à la fois de manière subjective et symbolique, à constituer ces personnes en une collectivité particulière et distincte »[6] et qui se manifeste par des actions artistiques.

Les arts et la culture sont aussi reconnus comme des leviers de développement[7] citoyen, communautaire, sociétal et économique. Ils permettent aux individus, d’une part, de développer leur créativité et leur pensée transversale, et d’autre part, à la communauté de se rassembler et de s’entraider. Les arts et la culture permettent ainsi à la société de se transformer, d’évoluer, tout en bâtissant son identité, tout en ayant  des externalités positives sur l’économie (effet multiplicateur des dépenses culturelles). Couper un peuple de l’art et de la culture revient à lui enlever une partie de lui-même[8]. Couper une ville des activités artistiques, c’est aussi  sabrer son économie. Il est donc vital de ramener et maintenir les manifestations culturelles et artistiques.

Nous avons voulu voir comment différents pays issus d’un peu partout (Amérique du Nord et Amérique du Sud, Europe, Asie et Afrique) ont procédé pour déconfiner les secteurs culturels. Nous vous proposons quelques éléments marquants de cette veille culturelle.

 

Une temporalité rythmée : un curieux phénomène

Si le bal de déconfinement est commencé depuis avril 2020 dans certaines parties du monde, les industries culturelles tendent à se déconfiner en même temps: les mois de juin et juillet 2020 [9] principalement. Les arts vivants, les musées, les festivals et les salles de cinéma, premiers secteurs touchés en raison de la « pause économique » ont tous été fermés pour respecter une distanciation physique minimum et éviter tout rassemblement publics, intérieur comme extérieur. Voici comment les pays suivants déconfinent les principales activités culturelles.

 

Tableau 1 : Date de déconfinement des principales activités culturelles selon les pays[10]

Pays/Critères Confinement Musées Salles de spectacles Salles de cinéma
Allemagne 16 mars (distanciation) 4 mai 15 mai 30 mai
Australie Fin mars Sans date 22 juin 22 juin
Autriche 13 mars 18 mai 29 mai 29 mai
Brésil Mars Sans date Sans date Sans date
Cambodge Avril, fermeture des frontières

Mi-mai fermeture des institutions

Début juin Sans date Sans date
Canada 13 mars 1er juin 29 juin 29 juin
Chine 22 janvier (selon la région) 8 mai 8 mai 8 mai
Danemark 13 mars 8 juin 8 juin 8 juin
Espagne 15 mars 1er juin 1er juin 1er juin
France 17 mars 11 mai 22 juin 22 juin
Finlande 16 mars (distanciation) 1er juin 1er juin 1 juin
Japon 28 février Mi-mars 19 juin Fin mai
Madagascar 21 mars (grandes villes) 5 mai Sans date 13 juin
Maroc 20 mars Sans date Sans date Sans date
Norvège 12 mars (distanciation) 15 juin 7 mai 7 mai
Royaume-Uni

Angleterre

Écosse

 

24 mars

 

15 juin (petit)

Sans date (grand)

 

4 juillet

Sans date

 

4 juillet

Sans date

Suède Pas de confinement
Taïwan 20 janvier

Fermeture des frontières

 

Le support gouvernemental au Canada et ailleurs

Les aides financières gouvernementales se sont fait attendre. En effet, bien que le Conseil des arts du Canada ait annoncé fin mars son soutien pour les organismes déjà subventionnés[11], il a fallu attendre le début mai pour voir le gouvernement fédéral allouer de nouvelles sommes au secteur[12]. Et ça n’a été qu’à partir de la fin mai que le gouvernement du Québec a injecté des sommes neuves, au même moment où certains secteurs pouvaient repartir[13]. Il faut noter que la majorité des travailleurs-es de ces industries interviennent comme pigistes, travailleurs-es autonomes au sein d’organismes à but non lucratif (OBNL) et de petites et moyennes entreprises (PME), pour qui les  initiatives précipitées du gouvernement canadien ne cadraient pas.

Mais est-ce suffisant ? Nos gouvernements en ont-ils assez fait ?

Selon le site de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO)[14], plusieurs pays ont mis en place différentes mesures d’aide, de soutien et de développement pour les arts, les artistes, les artisans et les entreprises. Sans faire l’exercice exhaustif de comparaison, nous pouvons voir que malgré son délai d’intervention, le Canada fait partie des pays les plus proactifs et généreux en fonction des données disponibles. Le Canada a en effet versé plus de 400 millions de dollars canadiens. Le Japon, quant à lui, a débloqué l’équivalent de 81,6 millions de dollars canadiens en mesures diverses, l’Espagne l’équivalent de plus de 94,5 millions de dollars canadiens, jumelés à des prêts d’environ 1,820 milliards de dollars canadiens[15] et le gouvernement britannique a choisi de ne pas verser de sommes spécifiques aux secteurs culturels.

 

La séquence des ouvertures variables

Si le rythme mondial semble corroborer, l’ordre dans lequel les secteurs se déconfinent varie un peu. Ainsi, en regardant les aspects culturels en trame contextuelle, nous pouvons nous demander si les étapes de déconfinement sont justes et équitables. Par exemple, au Québec, la phase 1 du déconfinement culturel comprenait les musées, les cinéparcs, les bibliothèques et les studios d’enregistrement.  Ce qui semble similaire dans le reste du pays, au regard des bibliothèques et des musées. Ailleurs dans le monde, par exemple au Japon ou en Asie du Sud Est, les karaokés ont été les premiers lieux publics culturels à déconfiner juste après les restaurants. Cette situation est inversée au Québec. Les restaurants semblent fermer la marche. Notons tout de même qu’une vague mondiale de déconfinement des musées s’est opérée en mai et en juin (voir le tableau ci-haut).

Toujours au Québec, en date du 8 juin, nous avons vu les entreprises et organismes des arts vivants, de même que les tournages cinématographiques et séries télévisuelles reprendre leurs activités. Nuançons toutefois: les salles de spectacles n’étant pas ouvertes, les arts vivants reprennent qu’en partie. En effet, ils sont autorisés à répéter et à donner des prestations, mais sans public. Les enregistrements et diffusions sur diverses plateformes numériques, selon leur créativité, leurs ressources, mais surtout leur capacité financière ou les aides reçues[16] restaient encore la seule solution possible. Ailleurs dans le monde, les tournages reprennent aussi petit à petit: en Chine, depuis avril; en Californie (USA), depuis la mi-juin; en Angleterre et en France, ils sont prévus en juillet. Du côté des événements en direct (spectacles, concerts, etc.), tout semble au point mort pour le moment.

Dès le 22 juin 2020, les salles de spectacle et les cinémas pourront rouvrir à l’extérieur de Montréal. Certaines salles de cinéma ont déjà annoncé leur ouverture en début juillet, mais demandent toutefois une plus grande réduction de la distanciation physique. De leur côté, les salles de spectacles préparent une réouverture pour l’automne[17], en lien avec les résultats des sondages Habo[18] et Léger[19]. Toujours pour des raisons d’hygiène. En effet, sans rassemblement extérieur de plus de 50 personnes, les activités en plein air ne semblent pas possibles. Ceci dit, nous voyons tout de même certaines initiatives, comme celle de TD Musiparc présenté par Vidéotron et proposant des spectacles musicaux sur scènes extérieures, en formule « cinéparc », où les spectateurs, en toute sécurité dans leur véhicule, pourront profiter de l’événement[20]. Cette mesure, malgré quelques ciné-parcs à travers le monde[21], est plutôt rare[22]. Notons toutefois qu’en Allemagne, les grands rassemblements estivaux ont prévu de reprendre leurs activités, notamment avec le Festival de Salzbourg en août[23].

 

Les différences de par le monde et les risques s’y rattachant

Or, certains pays comme l’Allemagne, la Chine ou la Norvège ont déjà ouvert leurs salles de spectacle et de cinéma au cours du mois de mai et d’autres ont suivi le pas début juin. Aussi, d’autres pays ont réduit la, ou n’ont toujours eu qu’une, distanciation physique d’un (1) mètre. Dans un cahier de recherche sur le reconfinement[24], l’équipe de l’OCCAH sur la veille COVID-19 explique bien comment de nombreux foyers d’éclosions sectoriels ou géographiques ont lieu actuellement dans différents pays tels que l’Allemagne ou le Japon. Les raisons évoquées touchent principalement deux aspects, les voyageurs entrants (locaux revenant de voyage ou touristes après ouverture des frontières) et des rassemblements ne respectant pas les mesures d’hygiène telle que la célébration nationale post-covid au Japon[25]. En ce sens, Christopher Huss, dans un article du Devoir[26], souligne la crainte de certains-es citoyens-es de voir les salles de spectacles et le tourisme se déconfiner en même temps, ce qui pourrait augmenter les risques d’une deuxième vague pandémique.

 

La distanciation physique : le gage actuel du succès du déconfinement culturel

Les hypothèses classiques proposent que les gens qui consomment des biens culturels le fassent généralement pour vivre une expérience personnelle avant d’être collective. Cependant, nos recherches tendent à démontrer qu’en contexte postcrise, l’art et la culture sont des vecteurs indispensables tant pour la société que pour les communautés et les citoyens-es, même s’ils sont considérés comme « émergents » dans le domaine humanitaire.  En effet, le partage de l’expérience est aussi important. Citons le travail de préservation et transmission des arts khmers par le Cambodian Living art au Cambodge[27] ou encore celui du théâtre de rue pour divertir les ainés des CHSLD[28] qui sont deux exemples parmi plusieurs où l’art soulage, transforme et développe les populations locales et les citoyens-es.  La question est de savoir si on peut le faire avec en respectant la distanciation physique. La formule du concert « cinéparc » semble le démontrer.

Ce sont donc les initiatives d’envergures qu’il faut privilégier, tout en conservant les règles de distanciation physique. Un spectacle sur les plaines ou au parc Maisonneuve est-il si impensable, si l’on en restreint l’accès ? Des spectacles diffusés dans les parcs, comme le propose le Festif dans Charlevoix[29] ne pourraient-ils pas être reproduits à plus grande échelle, à travers la province ? Pour cela, il faut du leadership, mais il faut aussi des ressources financières. Ce sont des actions de ce genre qu’il faut privilégier, encourager et mettre sur pied afin de permettre aux Québécois et Québécoises de vivre une expérience commune, forte, identitaire, autour de l’art et de la culture, vitale pour notre santé mentale. Et ce, tout en maintenant des règles sanitaires strictes et une distance physique essentielle au maintien de notre santé à tous.

 

*Avec la collaboration de Diane Alalouf-Hall, doctorante

Télécharger la version PDF de l’article, ici

 

[1] Boutreux, L. (2020, 25 mai). COVID-19: le monde se déconfine, le Japon lève l’état d’urgence, La Presse https://www.lapresse.ca/international/2020-05-25/covid-19-le-monde-se-deconfine-le-japon-leve-l-etat-d-urgence

[2] Côté, E. et Clément, E. (2020, 22 mai). Déconfinement de la culture: les musées d’abord, La Presse

https://www.lapresse.ca/arts/2020-05-22/deconfinement-de-la-culture-les-musees-d-abord

[3] Plus d’informations de ce projet sur le site web de l’OCCAH : https://occah.uqam.ca/artetculture/

[4] https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/rassemblements-evenements-covid19/?gclid=Cj0KCQjwoaz3BRDnARIsAF1RfLei86DFpHu0GudRjgTDYUxULGM4QNtPXQRqGcUIOr25ysAAch5wC2caAgEJEALw_wcB

[5] Guy Rocher est sociologue, professeur en sciences sociales de l’Université de Montréal et chercheur au Centre de recherche en droit public.

[6] Rocher, G. (1992). Chapitre IV : Culture, civilisation et idéologie. Dans Introduction à la sociologie générale, de Rocher, G., p. 101-127. Montréal : Éditions Hurtubise HMH Ltée.

[7] https://policyoptions.irpp.org/fr/magazines/policy-optionsat-25/the-arts-and-culture-as-new-engines-of-economic-and-social-development/

[8] http://documents.worldbank.org/curated/en/910351569914286207/pdf/Culture-in-Post-Crisis-Situations-Opportunities-for-Peacebuilding-and-Sustainable-Recovery.pdf

[9] Demers, M. et Gendron-Martin, R (2020, 3 juin). Déconfinement: relance des salles ailleurs dans le monde, Journal de Montréal https://www.journaldemontreal.com/2020/06/02/relance-des-salles-ailleurs-dans-le-monde

[10] (2020, 8 mai). Les Européens entreprennent de nouvelles phases du déconfinement, Radio Canada

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1701349/coronavirus-europe-deconfinement-allemagne-autriche-danemark

Paskett, Z. (S. d.). When will London museums and galleries repopen and what sagety measures will they take post-lockdown? London Indoors, https://www.standard.co.uk/go/london/arts/london-museums-galleries-reopen-lockdown-lifted-a4452071.html

Roxborough, S. (2020, 7 mai). Coronavirus: Germany’s biggest state to re-open cinemas May 30. Hollywood Reporter, https://www.hollywoodreporter.com/news/coronavirus-germanys-biggest-state-open-cinemas-may-30-1293076

Landis-Hanley, J. (2020, 17 juin). Making ends meet’: How Australia’s cinemas and-theatres will tackle the four square metre rule. The Guardianhttps://www.theguardian.com/business/2020/jun/17/making-ends-meet-how-australias-cinemas-and-theatres-will-tackle-the-four-square-metre-rule

https://information.tv5monde.com/info/coronavirus-quels-pays-amorcent-le-deconfinement-355387

Box office pro (2020, 12 juin). Nouvelles dates de réouverture des cinémas en Europe. Box office pro, https://www.boxofficepro.fr/deconfinement-des-dates-de-reouverture-des-cinemas-en-europe/

https://www.japan.travel/en/coronavirus/#anchor

La rédaction (2020, 28 mai). Coronavirus : Quelle date pour la réouverture des cinémas français ? Allociné, La rédaction (2020, 28 mai). Coronavirus : Quelle date pour la réouverture des cinémas français ? Allociné, http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18689440.html

Chabaa, Q. (2020, 25 mai). Cinéma. Réouverture des salles après le confinement au Maroc Les exploitants s’impatientent. Le 360,  https://fr.le360.ma/culture/cinema-reouverture-des-salles-apres-le-deconfinement-au-maroc-les-exploitants-simpatientent-215854

[11] Montpetit, C. (2020, 31 mars). Le CAC devance son financement, Le Devoir

https://www.ledevoir.com/culture/576063/le-conseil-des-arts-du-canada-devance-son-financement

[12] (2020, 8 mai). Plus de 422 millions de dollars fédéraux pour aider le milieu de la culture, Radio Canada

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1701221/ottawa-422-millions-dollars-culture-arts-canada-coronavirus-covid

[13] Prévost, H. (2020, 1 juin). Québec débloque 400 millions pour la culture, Radio-Canada

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1708144/quebec-legault-roy-culture-aide-relance-reprise

[14] Plus d’informations :  https://en.unesco.org/creativity/covid-19

[15] Alemany, L. (2020, 5 mai). Las prometidas ayudas del Gobierno a la cultura se convierten en un sistema de créditos blandos, El Mundo

https://www.elmundo.es/cultura/2020/05/05/5eb11fe7fdddff9e428b4634.html

[16] La scena musica Team (2020, 11 juin). Yannick Nézet-Séguin et l’Orchestre Métropolitain se retrouvent pour célébrer Beethoven à la Salle Bourgie, Ma Scena

https://myscena.org/fr/la-scena-musicale-team/yannick-nezet-seguin-et-lorchestre-metropolitain-se-retrouvent-pour-celebrer-beethoven-a-la-salle-bourgie/

Chartier, N. A. (2020, 3 juin) L’OSM en concert jeudi : « Notre cœur se remet à battre », Radio Canada

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1708970/losm-en-concert-jeudi-notre-cur-se-remet-a-battre

[17]Siag, J. (2020, 16 juin). Autorisation des rassemblements intérieurs: un «premier pas» bien accueilli, La Presse

https://www.lapresse.ca/arts/2020-06-16/autorisation-des-rassemblements-interieurs-un-premier-pas-bien-accueilli

[18] Habo (2020, avril). L’attitude des Québécois par rapport au divertissement en temps de COVID-19 (édition 1) https://habo.studio/fr/barometre-divertissement-avril-2020/#bottom

[19] Leger, (2020, 2 juin). Fréquentation du Quartier des Spectacles après le déconfinement.

https://medias.quartierdesspectacles.com/documentation/rapport-leger-sondage-quartier-des-spectacles-mai2020-final.pdf?utm_source=cp-fr&utm_medium=courriel&utm_campaign=infolettres&utm_content=2020-06-10

[20]Gestev (2020, 28 mai), GESTEV et MUSICOR spectacles lancent TD  musiparc présenté par Vidéotron  https://socom.ca/gestev-et-musicor-spectacles-lancent-td-musiparc-presente-par-videotron/

[21] https://fr.wikipedia.org/wiki/Cin%C3%A9-parc

[22] IFP editorial staff (2020, 29 avril). Iran’s first drive-in cinema launched amid Covid-19 Pandemic. IFP News, https://ifpnews.com/irans-first-drive-in-cinema-launched-amid-covid-19-pandemic

[23]Huss, C. (2020, 13 juin). La planète musicale coupée en deux, Le Devoir. https://www.ledevoir.com/culture/musique/580626/la-planete-musicale-coupee-en-deux

[24] Rapport à venir.

[25] Idem.

[26] Le Devoir, ibidem.

[27] Plus d’informations :  https://www.cambodianlivingarts.org

[28] OMHM (2020, 1 mai). Une sortie au théâtre pour les aînés… sur leur balcon

https://www.omhm.qc.ca/fr/actualites/une-sortie-au-theatre-pour-les-aines-sur-leur-balcon

[29]Vigneault, A. (2020, 15 juin). Le Festif ! dévoile ses « immersions » musicales, La Presse

https://www.lapresse.ca/arts/musique/2020-06-15/le-festif-devoile-ses-immersions-musicales