À propos

L’OCCAH

L’Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires est un groupe autonome de recherche universitaire sur les crises humanitaires. Il siège à l’École des sciences de la gestion (ESG) de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et est membre de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM).

Mission

L’OCCAH a pour mission de mener des recherches indépendantes ainsi que des études ou des évaluations sur commande sur les crises suite à des conflits armés et/ou des catastrophes et sur l’action humanitaire qui en découle. Étant donné son statut académique, l’OCCAH se charge également de diffuser les connaissances librement et de faire progresser la science et les bonnes pratiques humanitaires dans le monde entier.

Les objectifs de l’Observatoire correspondent à la fois à la diversité et à la multidisciplinarité de son équipe de recherche. L’Observatoire désire :

1/ Assurer une vie académique stimulante pour ses membres et ses étudiants-es en proposant des activités et programmes de recherche proches de leurs champs d’expertises ;

2/ Proposer des services aux collectivités en s’impliquant dans le débat public avec les médias, la population et les acteurs concernés afin de favoriser les échanges, les collaborations et la diffusion ; en influençant l’élaboration des politiques et des meilleures pratiques humanitaires et en développant des partenariats afin de nourrir les échanges entre les enjeux propres aux scientifiques et aux praticiens.

Fondés sur la pratique, les recherches et enseignements peuvent être utilisés, entres autres, par les universitaires, les décideurs, les ONG ainsi que par d’autres acteurs de la solidarité internationale afin de :

3/ participer à l’amélioration de l’efficacité des stratégies humanitaires de secours, de protection et de prévention en observant, vulgarisant et diffusant la recherche sur les crises et l’action humanitaires.

4/ participer à la formation des prochaines générations de leaders humanitaires en offrant des formations liées aux thématiques de l’Observatoire et en diffusant le programme Gestion des risques et de sécurité.

 

L’OCCAH a des programmes de recherche majeurs dans 4 domaines thématiques clés

Gestion des risques et de la sécurité

Gestion des risques et de la sécurité

Depuis trois décennies, il est de de plus en plus question des dérèglements climatiques, de menaces pandémiques ou encore de dépendance aux technologies. Les préoccupations de sécurité et de gestion des risques deviennent un enjeu majeur pour les gestionnaires de tous milieux (publics, privés, internationaux). Les acteurs de l’action humanitaire sont également concernés. En effet, dans les conflits ou situations d’instabilité politique, ils sont souvent pris pour cibles.

L’OCCAH est impliqué dans de nombreux travaux de recherche et d’évaluation, et développé une expertise importante en gestion des risques et de la sécurité, qu’il partage via son programme de formation.

Résilience aux catastrophes

Résilience aux catastrophes

Les multiples catastrophes dites naturelles de ces dernières années et leur augmentation estimée en nombre et en intensité témoignent de l’importance des programmes de prévention, de préparation et d’alerte mais aussi des enjeux pour les acteurs humanitaires d’y faire face.

L’OCCAH est impliqué dans de nombreux travaux de recherche et d’évaluation suite à des catastrophes de grande ampleur et a développé une expertise importante sur les thèmes suivants:

  • Catastrophes en zones urbaines
  • Réponse des acteurs humanitaires suite à des catastrophes (domestiques et extérieures)
  • Veille en temps réel suite à des catastrophes.

Populations réfugiées et déplacées

Populations déplacées et réfugiées

Les déplacements de populations se sont accentués au fil des années et devraient continuer en raison des défis globaux du 21e siècle: explosion démographique, urbanisation grandissante, inégalités dans la répartition des richesses,  prolongation des crises politiques et des conflits et dérèglements climatiques.

Ces déplacements représentent également un défi central pour les acteurs humanitaires au moins de trois aspects. D’abord, veiller à ce que les réfugiés-es reçoivent la protection à laquelle ils ont droit et de s’assurer du respect du principe de non refoulement. Ensuite, protéger les populations déplacées et réfugiées des mauvais traitements physiques, psychologiques et discriminatoires et s’assurer du droit de vivre dans la dignité. Enfin, trouver des solutions durables d’autonomisation (empowerment), tant pour les populations réfugiées que déplacées, de sorte qu’ils ne soient pas condamnés à mener une longue existence dans l’ombre.

L’OCCAH est impliqué dans de nombreux travaux de recherche et d’évaluation suite à des catastrophes de grande ampleur et a développé une expertise importante sur les thèmes suivants:

  • Education en situation d’urgence
  • Economie dans les camps de réfugiés
  • Veille en temps réel des grands mouvements migratoires humanitaires

Pratiques émergentes et courants critiques

Pratiques émergentes et courants critiques

L’OCCAH est impliqué dans de nombreux travaux de recherche et d’évaluation suite à des catastrophes de grande ampleur et a développé une expertise importante sur les thèmes suivants:

  • Qualité, efficacité et professionnalisation de l’action humanitaire
  • Localisation de l’action humanitaire et participation des populations
  • Art et culture en situations postcrises