Populations en crise et économie des camps de réfugiés

Contexte

La crise mondiale des réfugié-e-s à laquelle à laquelle nous sommes confronté-e-s est sans précédent. Elle se caractérise à la fois par un nombre record de personnes déplacées de force et par la durée croissante des crises de déplacements. Aujourd’hui, plus des 2/3 des réfugié-e-s à travers le monde, soit 13 millions de personnes, se trouvent en situation de déplacement prolongé et sans réelle perspective d’accéder à une solution durable. Les camps de réfugié-e-s, initialement conçus comme une réponse temporaire aux besoins urgents et essentiels des individus, se sont au fil des ans transformés en lieux de vie permanents, qui peinent cependant à répondre aux aspirations des personnes qui y sont cantonnées. Le développement d’opportunités économiques durables dans les camps et dans les communautés avoisinantes est un enjeu majeur pour la communauté internationale. L’Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) encourage l’adoption d’une approche de chaîne de valeur afin d’offrir aux populations vulnérables des opportunités de création d’emplois décents, durables apportant une valeur ajoutée, au moins sur les marchés locaux.

 

Project

« Value Chain as Framework for the Design of International Humanitarian Response in Protracted Conflict ».

 

Equipe

François Audet

François Audet

Directeur général et membre du comité scientifique
Olivier Arvisais

Olivier Arvisais

Directeur scientifique de l'OCCAH
Marie-Pierre Leroux

Marie-Pierre Leroux

Professeure-Chercheure
Walter Rei

Walter Rei

Chercheur
Diane Alalouf-Hall

Diane Alalouf-Hall

Candidate au doctorat
Valériane Thool

Valériane Thool

Candidate au doctorat