Logo OCCAH - 15 ans

24 février 2023

Un an après le début de l’invasion russe en Ukraine : des besoins humanitaires toujours aussi criants

(Photo P.R.Reding - Ukraine -Canva-Pexels)

De Sara Germain, Janyck Beaulieu, Stéphanie Maltais, François Audet

 » Il y a maintenant un an, le 24 février 2022, la fédération de Russie envahissait illégalement l’Ukraine. Une attaque dont la violence a marqué la planète tout entière, reléguant au second plan tous les autres contextes humanitaires, y compris la pandémie de Covid-19. Cette guerre a entraîné ce qui est maintenant reconnu comme la plus grande crise humanitaire en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale. Avec plus de treize millions de personnes déplacées[2], plus de dix-huit mille victimes au sein de la population civile[3], des exécutions, des actes de torture et des milliers d’enquêtes pour crimes de guerre[4], et avec des ramifications allant bien au-delà des frontières européennes, générant des impacts économiques et une crise alimentaire mondiale, les contrecoups du conflit se feront sentir longtemps après la fin des affrontements. L’objectif de cet article est de documenter la situation humanitaire un an après le début de l’invasion russe, et de mettre en valeur certaines spécificités du contexte ukrainien…  »

Lire la suite de l’article sur la revue Alternatives Humanitaires.

En savoir plus sur nos axes de recherche.

Chaire de gestion de projet (ESG UQAM) Institut d'études internationales de Montréal (IEIM) Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC) Conseil de recherches en sciences humaines