Researchers

Diane Alalouf-Hall

Doctorante en sociologie

Membre des équipes de recherches:

Diane est candidate au doctorat en sociologie à l’Université du Québec à Montréal sous la codirection de Jean-Marc Fontan et de François Audet. À l’Observatoire canadien sur les crises et l’aide humanitaire (OCCAH), elle travaille dans deux équipes de recherche. La première sur la résilience aux catastrophes et la seconde sur les population en crise et l’économie dans les camps de réfugiés.

Ses intérêts de recherche portent sur la professionnalisation normative des pratiques occidentales dans le contexte d’aide internationale. Sa thèse, commencée en 2017, questionne les effets de la standardisation, type Sphère, de l’aide humanitaire dans les États fragiles..

Diane est également assistante de recherche et coordinatrice au PhiLab (réseau canadien de recherche partenariale sur la philanthropie) et responsable des communications à l’OCCAH.

Publications

Olivier Arvisais

Directeur scientifique, professeur-chercheur.

Membre des équipes de recherches:

Olivier Arvisais est professeur à la Faculté d’éducation de l’UQAM et directeur scientifique de l’OCCAH. Ses recherches portent sur deux axes: la didactique des sciences sociales aux niveaux primaire et secondaire et l’éducation dans les situations d’urgence. Le professeur Arvisais mène actuellement des recherches sur l’éducation dans les camps de réfugiés, la protection de l’enfant par l’apprentissage socio-émotionnel et l’éducation dans des contextes de conflit armé et de protoétat totalitaires. En tant que chercheur, il sert régulièrement de consultant pour plusieurs organisations internationales, notamment le secteur de l’éducation du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Profil et publications

Alexandre P. Bédard 

Membre de l’équipe de recherches:

Alexandre P. Bédard est postdoctorant à l’École des Sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal, sous la supervision de Caroline Coulombe et François Audet. Ses recherches se concentrent sur les thèmes du leadership, du transfert de connaissance et de l’entrepreneuriat dans des contextes d’industries culturelles, créatives et humanitaires. Plus précisément, son sujet postdoctoral se tourne vers le transfert des connaissances des arts et de la culture afin de développer le leadership et l’autonomisation des populations issues d’enjeux humanitaires.

Caroline Coulombe

Professeure-chercheure

Co-directrice du projet de recherche: Veille en temps réel de la Covid-19 

Caroline Coulombe est professeure à L’ESG UQAM depuis 2013, docteure en management d’une double diplomation entre HEC Montréal (Canada) et l’EM Lyon (France). Ces deux écoles de commerce se situent parmi les 30 meilleures écoles au monde et ont permis d’allier la perspective positiviste nord-américaine aux courants critiques européens. Une réelle valeur ajoutée pour accompagner les organisations dans leurs différents processus managériaux humains et organisationnels. Caroline a par ailleurs obtenu sa maitrise en psychologie industrielle de New York University (NYU). Sa spécialisation en comportement organisationnel est devenue depuis plus de 15 ans le cœur de sa pratique auprès des organisations et de ses intérêts de recherche. Les liens entre les individus, les équipes et les organisations à travers les thèmes de profils de compétences, du leadership, des pratiques de management, de la gestion de crise et de la communication forment la base de ses intérêts de recherche et des formations auprès des cadres et gestionnaires.

Publications

Elle a par ailleurs suivi différentes formations dont un certificat « Becoming a Better Intervener » du Gestalt Institute de Cleveland en 2001. Elle a été certifiée par l’Institut de Six Sigma du siège social en Arizona pour la « 4th Generation of Six Sigma » soit les aspects humains liés aux processus d’amélioration continue en 2010. Elle a aussi été certifiée « Executive Coach » par l’institut du leadership du Kentucky en 2009. Sa pratique en organisation l’a mené à accompagner plusieurs organisations au Canada, en Europe et à l’international tant dans la gestion des crises et leur leadership que pour les enjeux managériaux humains. Quelques exemples d’organisations accompagnées suivent :

  • Gouvernement du Québec, Hydro-Québec, Hôpital LHL, SQI, etc.
  • Biomatech, Arkoon, Ferrari, Orange/ France Télécom, Turbomeca, Société Générale, Michelin International, Veolia Eaux et Veolia Asie Pacifique, GDF, APICIL, Aldès, Hopital Necker, Hopital Edouard Herriot, DSP Santé plus, Acti Menu, Tupperware (Portugal, Grèce et Belgique), ESC St-Etienne, Brazil EM, etc.

Karine Rajoelisolo Debergue

Doctorante en gestion de projet

Membre de l’axe de recherche:

Karine Rajoelisolo Debergue est spécialisée dans la communication institutionnelle des entreprises et organisations publiques. Diplômée de Skema école de gestion, elle a obtenu récemment la Maîtrise en Gestion de Projet de l’ESG UQÀM.  Karine est également issue du milieu artistique, elle cherche à appréhender les effets de l’art sur les équipes dans les organisations. Dans son mémoire de recherche (mention Excellent), elle présente un modèle conceptuel qui met en évidence les liens entre l’intervention artistique et le fonctionnement d’équipe. Karine Rajoelisolo Debergue est actuellement au parcours doctoral. S’assurant de la continuité de ses recherches, elle élargit l’exploration du potentiel de l’art à d’autres contextes. Elle est en co-direction de thèse avec Caroline Coulombe et François Audet

Publications

Yannick Hémond

Professeur-chercheur

Membre de l’équipe de recherche:

Veille en temps réel de la Covid-19 

Yannick Hémond est professeur en résilience, risque et catastrophes au département de géographie de l’UQAM depuis 2019. Il détient un doctorat en génie industriel de Polytechnique Montréal. Il est également certifié Associate Member of Business continuity Institute et Facilitateur Lego© Serious Play™. Ses intérêts de recherche couvrent la gestion des risques, la gestion des catastrophes ainsi que la résilience des organisations. L’objectif étant de développer des outils pour accompagner les gestionnaires dans la prise de décision et l’évaluation de la capacité de leur organisation à fonctionner dans un environnement incertain.

Profil UQAM

Publications

Éric Jean

Directeur, Programme de gestion des risques et de la sécurité

Après avoir débuté sa carrière dans le développement économique et la politique, Eric Jean a achevé son premier mandat humanitaire en Afghanistan avec Médecins du monde Canada en 2003. Il a ensuite effectué 8 autres missions humanitaires pour des organisations internationales telles que Médecins sans frontières et l’Organisation mondiale de la Santé. . Il a travaillé dans des contextes d’urgence où il a aidé des populations confrontées à des crises humanitaires à la suite de catastrophes naturelles et de conflits armés, principalement en Afrique de l’Ouest et en Asie du Sud-Est. Au cours de ces mandats, il a occupé divers postes de direction et de coordination où il a couvert tous les aspects de la gestion des opérations sur le terrain dans divers contextes de sécurité. M. Jean est titulaire d’un Master en administration publique de l’ENAP, avec une spécialisation en administration internationale. Passionné par la communication et les relations interculturelles, il croit fermement en l’importance des approches de gestion de la sécurité fondées sur l’acceptation par la communauté des travailleurs humanitaires.

Marie-Pierre Leroux

Membre du comité scientifique, professeure-chercheure

Membre des équipes de recherche:

Marie-Pierre Leroux est professeure à l’École des sciences de gestion de l’UQAM et membre du comité scientifique de l’OCCAH. Elle est également codirectrice de l’axe de gestion stratégique des ressources humaines de la Chaire de recherche en gestion de projets. Marie-Pierre est titulaire d’un doctorat en relations industrielles et ses recherches portent sur deux domaines principaux: 1) la gestion et le partage des connaissances, 2) la gestion stratégique des ressources humaines dans le contexte de projets. Elle s’intéresse aux déterminants qui contribuent à l’efficacité des gestionnaires et des équipes de projet en démontrant l’impact des facteurs humains (tels que la personnalité, la capacité d’assimilation, les compétences interculturelles et relationnelles) et les facteurs relationnels (confiance, communication, pouvoir, subjectivité et réflexivité) sur le succès du projet et la capacité organisationnelle.

Profil et publications 

David Morin

Professeur-chercheur

Membre de l’équipe de recherche:

David Morin est professeur agrégé à l’École de politique appliquée et vice-doyen à l’enseignement et aux affaires internationales de la Faculté des lettres et sciences humaines de l’Université de Sherbrooke. Ses champs d’expertise et son expérience professionnelle portent sur les questions de sécurité nationale et internationale. Il est cotitulaire de la Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents (Chaire UNESCO-PREV) et a cofondé, en 2015, l’Observatoire sur la radicalisation et l’extrémisme violent (OSR), un centre regroupant chercheurs et experts et qui a pour mandat d’observer, documenter, comprendre et analyser les phénomènes de radicalisation et d’extrémisme violent. Le prof. Morin contribue activement au débat et au dialogue dans le contexte canadien et mène de nombreuses activités scientifiques et publiques. Actuellement, il est coprésident du projet Dialogue+ en matière de prévention de la discrimination et de la radicalisation au Canada  et l’un des instigateurs du Forum Jeunesse – Penser la démocratie autrement, un programme québécois visant à contrer et désamorcer les discours extrémistes menant à la violence. Il siège, à titre d’expert désigné, sur le comité de pilotage du Réseau francophone de prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents pouvant conduire au terrorisme (FrancoPREV) de l’Organisation internationale de la Francophonie et a été membre du comité scientifique pour la conférence de l’UNESCO « Internet et la radicalisation des jeunes » en 2016. Le prof. Morin a également une expérience riche et variée de la coordination de projets d’équipe d’envergure internationale avec les chercheurs et les milieux de la pratique, et de renforcement des capacités en Afrique francophone.

Gauthier Mouton

Doctorant en sciences politiques

Membre de l’équipe de recherche:

Gauthier Mouton est candidat au doctorat en science politique à l’Université du Québec à Montréal. Ses intérêts de recherche comprennent les Relations internationales, les études de sécurité, l’analyse de politique étrangère, les ressources énergétiques, la stratégie militaire et la diplomatie économique de la Chine, ainsi que les dynamiques multilatérales et d’intégration régionale en Asie centrale et en Asie du Sud-Est. Dans le cadre de sa thèse de doctorat, il se penche sur la transition énergétique comme principe de politique étrangère de la République populaire de Chine

Gauthier est également responsable à la recherche et au contenu à l’Institut d’études internationales de Montréal.

Christine Persaud

Conseillère en sécurité et en gestion du risque, co-directrice du programme Gestion des risques et de la sécurité.

Œuvrant dans le domaine humanitaire depuis 1999, Christine Persaud a d’abord travaillé comme coordinatrice de projets pour diverses ONG, dont Médecins Sans Frontières. En 2003, elle a été recrutée pour mener des évaluations de sécurité et des formations en matière de sécurité, jusqu’en 2006, année où elle est devenue gestionnaire de la sécurité à Care Canada. Elle a ensuite décidé d’offrir ses services d’évaluation de situations d’urgences et de formation à titre de consultante indépendante en sécurité et en sûreté. C’est ainsi qu’elle a collaboré avec des organisations de développement et des groupes humanitaires en plus de réaliser ses propres projets artistiques. Ayant aussi occupé le poste de rédactrice principale dans plusieurs grandes agences, Christine était responsable de l’élaboration de politiques de sécurité générales, de principes, de matériel de formation, de plans de sécurité et de documents d’orientation propres à divers pays, de plans de gestion de crises et de politiques et procédures en matière d’incidents impliquant des otages. De plus, pendant son mandat à Affaires mondiales Canada, Christine était agente principale de programme à la Direction de l’assistance humanitaire. Christine offre des formations en association avec RedR UK et compte deux importantes publications à son actif, soit Genre et sécurité : Orientations pour l’intégration du genre à la gestion des risques de sécurité (2012) et NGO Safety and Security Training Project: How to Create Effective Security Training for NGOs (2014). Christine Persaud a récemment quitté son poste de conseillère principale en sécurité et en gestion du risque à la Croix-Rouge canadienne dont elle occupait les dernières sept années.

Walter Rei

Professeur-chercheur.

Membre de l’équipe de recherche « Value Chain as Framework for the Design of International Humanitarian Response in Protracted Conflict ».

 

Valériane Thool

Doctorante en droit international

Membre des équipes de recherches:

Valériane Thool est doctorante en cotutelle internationale entre l’Université Toulouse 1 Capitole et à l’Université du Québec à Montréal. Ses recherches portent sur le droit des investissements étrangers et la protection de la biodiversité marine. Elle est détentrice d’une Licence de droit (2012), d’un Master 1 en droit international, européen et comparé (2013), et d’un Master 2 en droit international et comparé (2014), durant lequel elle a écrit un mémoire de recherche sur la protection de la biodiversité marine en droit international. Elle a reçu le prix de Major de promotion de son Master 2 et est boursière de l’Institut d’étude internationale de Montréal (2018 ; 2019). Elle est chargée de cours depuis 2014 en droit international et en droit de l’Union européenne. Depuis septembre 2017, elle est la responsable recherche et contenu de l’Institut d’études internationales de Montréal. Valériane est également très impliquée dans les concours internationaux de procès simulés (Willem C. Vis moot et Philip Jessup moot) et les simulations (Simulation de l’OACI). Finalement, elle est la trésorière et membre du Conseil d’administration du Réseau francophone de droit international qui organise le Concours Charles Rousseau.

Publications